L’alcool comme révélateur chez Michel Houellebecq

(Texte paru dans la revue La cinquième saison, No 5) Le grand XIXe siècle littéraire peut être associé à l’émergence de deux « mouvements » — le terme n’est sans doute pas adéquat — ayant entretenu un rapport particulier à l’ivresse. La bohème d’abord, sous la bannière de laquelle se rassemblent de jeunes artistes à la fois…

Continue reading →

Eaux troubles, de Philippe Lafitte

(Cette critique est parue initialement dans le 4ème numéro de La cinquième saison, revue littéraire) Hitchcock sous le plongeoir Bien que paraissant dans la collection « uppercut », il n’est guère question de boxe (mais de quelques directs tout de même) dans Eaux troubles, de l’écrivain français Philippe Lafitte. L’histoire se déroule dans l’atmosphère tiède et chlorée…

Continue reading →

La littérature n’existe pas ; La cinquième saison, si !

(Ce texte constitue l’édito du 3e numéro de la revue La cinquième saison) Lancer une revue littéraire impose, dès lors que le projet est esquissé et une équipe constituée, que soient discutés un certain nombre de problèmes à la fois pratiques et théoriques. Questions d’ordre organisationnel et logistique d’abord : lieux et fréquence des séances de…

Continue reading →