chocolat Suchard

La marque Suchard, le chocolat Milka (1901) et sa fameuse vache violette, les Sugus, les bouchées Suchard, le suchard express… Autant de produits mythiques du pays, qui restent encore fortement associés à la tradition du chocolat suisse, le meilleur au monde dit-on.

en 1826, Philippe Suchard (1797-1894) ouvre une petite manufacture de chocolat à Neuchâtel-Serrières. Le lieu est propice, notamment grâce à l’énergie hydraulique fournie par la rivière.

Ce qui n’est encore qu’un modeste atelier va se développer sur plus d’un siècle pour devenir une véritable ville au sein de Neuchâtel. Les produits Suchard sont exportés dans le monde entier.

En 1970, Suchard SA s’empare de Tobler. Le groupe prend le nom d’Interfood SA.

Le début de la fin: en 1982, Interfood est racheté par les cafés Jacobs. Le groupe prend le nom de Jacobs Suchard Tobler et transfert la production des chocolats à l’usine ultra-moderne de Berne. Neuchâtel pleure la fin d’une entreprise phrase du canton, le chômage en plus.

En 1990, Jacobs Suchard Tobler est vendue à Kraft (USA), filiale du groupe Philip Morris. L’usine de Neuchâtel, qui ne produisait alors plus que les Sugus, est définitivement fermée.
Aujourd’hui, certaines locaux sont plus ou moins à l’abandon, d’autres ont été rénovés (Bureaux, Karting…). L’endroit est particulièrement intéressant pour les photographes amateurs d’immenses complexes industriels (en patrie) désafectés.

A part le Toblerone (qui date de 1903) qui est encore fabriqué à Berne, les autres produits du groupe, et donc tous les produits Suchard, sont fabriqués ailleurs dans le monde (tout en se permetant d’indiquer “chocolatier depuis 1826 sur les emballages!)

En 1993, Jacobs Suchard Tobler change de nom en Kraft Jacobs Suchard.
En 2000, Kraft Jacobs Suchard change de nom et devient Kraft Foods. Suchard n’est alors plus qu’une marque d’une game de produits au sein de Philip morris

Commentaires facebook

5 commentaires

  1. Bonjour Nathalie,

    Oui, le chocolat en poudre Suchard existe et se décline en plusieurs parfums (chocolat au lait, chocolat noir, fraise…)

  2. Non, le bâtiment rouge ne sera pas touché, pas non plus le silo acheté par l’Homme Bleu et transformé en resto asiatique. Il s’agit plutôt de ce qui est appelé friche industrielle au sud-est du pont Berthier. Le quartier va complétement changer d’apparence. Il y a encore quelques oppositions concernant l’accès, le bruit, etc. Mais je crois en passe de trouver solution. Enfin… suis au courant que de très loin!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *