Le bout du tunnel

Il y a plus d’une année, j’avais entrepris une mini-recherche sur l’ancienne ligne de funiculaire Lausanne-Signal. (cf ce post sur mon blog).

J’avais été amené à visiter le fameux tunnel pour une session photo mythique avec Pik, mais il restait néanmoins un mystère: où était passé l’autre bout du tunnel ? Celui-ci était muré, et de toute évidence la sortie n’était plus visible, elle avait été prise dans un remblais.
J’avais pourtant l’intuition que quelque chose devait encore être visible, et j’avais entrepris des recherches à l’endroit où théoriquement le tunnel devait se terminer.
Pas de bol, j’avais cherché au bon endroit, mais la végétation dense m’avait fait passer à quelques mètres des “vestiges”.

Aujourd’hui, je suis repassé dans le coin, les feuilles sont passablement tombées et après quelques recherches.. oh miracle… le haut du tunnel !!! Il n’en reste pas grand chose, mais on peut clairement lire la date. Ce que vous voyez sur les images constitue le haut du tunnel, tout le reste a disparu sous un remblais de terre.


Merci Anne-Aymone pour les photos !

Commentaires facebook

10 commentaires

  1. salut c’est en cherchant de vielle photo que je suis tombé sur ton site et je dois dire qu’il est très interessant après avoir vu tes photos je m’suis dis que je devais voir ça de plus près est quand je me suis retrouver vers le chalet suisse que ne fut pas ma surprise la sortie du tunnel étais là devant moi,depuis la terasse du chalet tu là voit ils ont enlevés les arbustes qui masqués l’entrée et tu comprend que l’arrivée du funiculaire était a la place du chalet suisse en descendant plus bas j’ai decouvert une entrée qui devais être une bouche d’aeration ,mais vu la quantité d’eau qu’y avais j’ai decider d’attendre j’ai pris quelque photo et j’aimerais bien te les montrer dis moi comment A+

  2. Bonjour Kram,
    Je crois que je vois de quel bâtiment vous parlez… je m’étais également posé la question en le voyant. Mais la station d’arrivé n’était pas placée à cet endroit. De plus, les quelques photos dont je dispose montre que l’architecture était totalement différente. Et j’ai aujourd’hui la certitude que cette station était située à l’endroit exact où se trouve le “chalet suisse” actuellement.
    cordialement, JS

  3. lu… j ai quelque vieilles photos assez inedites du funiculaire dont quelques cartes postales (d’epoque bien evidemment)…un de mes oncles habitait ds la maison en bordure des rails qu’il est possible d’observer sur certaines cartes postales. A part ça, ranma dis qu’il ne reste rien de la station d’arrivée mais je crois (ptet pas) pouvoir affirmer le contraire…en haut du signal , à coté d’une maison orangé aux volet striés il y a une sorte de petit batiment allongé , qui architecturalement correspond a l’époque de mise en service du funiculaire, avec a son extremité une porte en bois. Je ne poouurrais plus citer mes sources mais je sais quelles étaient passablement fiables.

  4. Ho ce ne sont des découvertes que pour moi 🙂
    Ca vaudrait la peine d’écrire quelque chose de sérieux une fois, mais il faut du temps pour fouiller dans les archives etc…
    Je l’avais fait pour mon petit dossier, mais il y a de quoi s’y attaquer plus sérieusement un jour.

  5. Sauf erreur il n’y a qu’une seule inscription de date, d’ailleurs on voit que la branche qui apparait sur la 1ère photo vers la date est la même que celle sur la 4ème.

    Poussons plus loin l’analyse de la première image. Je ne sais pas si tu es allé dans le tunnel, mais quand on arrive au fond, il est muré.
    Si tu regardes l’image, tu vois que la structure du tunnel (avec la clé de voute) est faite avec des blocs de pierre, et qu’au premier plan il y a comme un petit mur (sur lequel il y a des feuilles), avec une texture différente: ca ressemble plutot à de la brique en ciment, et ca correspond exactement au style du mur qui a été construit, si ma mémoire est bonne.
    C’est donc le haut du mur de fermeture du tunnel qu’on voit ici

  6. Ce que tu dis correspond à ce que je pensais… le débouché du tunnel dans une tranchée et la clé de voûte qui se retrouve au niveau du sol.
    Ce qui est bizarre aussi… c’est que l’année semble avoir été gravée à la main… les chiffres semblent être irréguliers!
    Mais dis moi… 1899 apparaît sur la première photo mais aussi sur la quatrième… et cela semble être à des endroits différents… est-ce exact? Ce qui ferait 2 inscriptions de “1899”! Bizarre encore non?

  7. Salut Funimag, j’ai bien pensé que ce post allait t’intéresser 😉
    C’est vrai que la date semble avoir été grattée récemment, ca m’a aussi étonné je dois dire. Surtout que l’endroit est quand même assez difficilement accessible, donc ne doit pas être trop fréquenté. Mystère.

    Il s’agit effectivement de la clé de voute du tunnel. Mon hypothèse est que le tunnel devait sortir dans une sorte de tranchée (un peu comme à l’entrée), et qu’à la fermeture de la ligne elle a été entièrement remblayée, ce qui fait qu’il ne dépasse que la clé de voûte et quelques pierres. Je pense qu’en creusant un peu, on devrait pouvoir apercevoir que les pierres sont disposées en arc de cercle.

    Le grand regret étant qu’il ne reste absolument rien de la station d’arrivée.

  8. Ah voilà qui est très intéressant!
    Moi aussi je suis passé au Signal fin 2003, j’ai cherché les restes de la station supérieure… juste vu le parc… mais suis pas allé voir dans les fourrés!
    Ton inscription 1899 me paraît quelque peu bizarre… non? Ca correspond bien à l’année de la mise en service mais où se trouve-t-elle exactement? On avait l’habitude de mettre l’année de la construction des tunnels sur la clé de voûte aux extrémités des tunnel. Est ce aussi une clé de voûte? Elle a l’air de se trouver au ras du sol… à moins que la sortie supérieure du tunnel soit dans une tranchée au niveau du sol!
    Bizarre aussi que l’inscription semble avoir été grattée récemment… est-ce toi? ou bien Anne-Aymone? sourire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *