eyeOS

Parmi les évolutions “lourdes” du web de ces prochaines années (mouvement qui est couramment appelé Web 2.0), un domaine semble promis a un développement important: les web desktops (également appelés, à tort, webOS).

L’idée est simple: les programmes tels qu’on les connaît aujourd’hui, devant être installés sur notre ordinateur, tendront à se voir remplacés par des services web. Un exemple connu est le calendrier: il y a encore quelques temps, celui-ci était géré par un logiciel, par exemple Microsoft Outlook. Aujourd’hui, il devient de plus en plus courant d’utiliser un calendrier hébergé quelque part sur un site internet, nous pensons à Google Calendar, par exemple.
Ce type de solution offre plusieurs avantages: disparition de la phase d’installation, mises à jour totalement transparentes pour l’utilisateur, partage facilité des informations et surtout mobilité: les données sont accessibles depuis n’importe quelle machine.

Les web desktops proposent de pousser plus loin le concept et d’intégrer, sur le web, les outils “classiques” d’un système d’exploitation: suite bureautique, lecteur RSS, signets web, lecteur mp3, galerie d’images etc… L’utilisateur retrouvant ainsi, à partir de n’importe quelle machine connectée à Internet, son bureau, son email, ses fichiers… (il est intéressant de constater que cette évolution technique n’est nullement révolutionnaire, mais correspond plutôt à un retour en arrière, étant entendu que les débuts de l’informatique furent marqués par l’utilisation de mini-ordinateurs auxquels étaient reliés des terminaux sans disque dur)

Parmi les web desktops, certains projets sont opensource. Je citerai avant tout eyeOS, qui n’est certes pas encore véritablement utilisable, mais dont le potentiel de développement est immense. En utilisant conjointement les dernières technologies web (php, Flash, Java, javascript, AJAX), le résultat est stupéfiant: on a presque l’impression de travailler “hors du web”. Un navigateur récent est indispensable pour profiter de ce type de service.

Plus d’informations sur http://www.eyeos.ch

Commentaires facebook

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *