Franz Reichelt

Une pensée émue pour Franz Reichelt, véritable Johnny Knoxville avant l’heure qui inventa dans les années 10 une sorte de manteau-parachute permettant à l’Homme de réaliser son vieux rêve: voler.

Très motivé à montrer au monde entier le génie de sa découverte, il invita tout le gratin journalistique de Paris au premier étage de la tour Eiffel, en ce 4 février 1912. Un film a même été tourné.

Après 5 secondes de ce qu’on appellera difficilement un “vol”, il s’écrasa et mourut.
(on notera que l’expérience dû bien servir à quelques scientifiques de l’époque, que l’on aperçoit à la fin du film, mesurant le diamètre du cratère !)

Commentaires facebook

7 commentaires

  1. Bonjour,
    mon arrière grand-oncle MARCEL GAYET est ausi mort en sautant en parachute du premier étage de la Tour Eiffel. C’était un peu plus tard et son parachute ressemblait un peu plus à ceux d’aujourd’hui!!
    Je cherche des images ou des écrits à ce sujet.
    Merci d’avance.

  2. impressionnant !! Mais je me demande à quelle vitesse le mec tombe avant d’ouvrir son parachute!
    Ses ailes ont pas l’air de bcp le freiner, à mon avis sans le parachute c’est aussi un Reichelt en puissance!

    Bonjour l’adrénaline quand t’es sur la plateforme!

  3. Malheureusement pour lui, Franz Reichelt était un peu trop en avance sur son temps!
    Ici un aperçu des joies qu’il aurait pu connaître…
    http://www.youtube.com/watch?v=x4XuyrZNchA

    Existe aussi avec des réacteurs aux jambes…
    http://www.youtube.com/watch?v=l9DWAuqP-CQ

    Vu aussi cette semaine à la télévision française, un homme avec de petites ailes équipées de 4 réacteurs… un vol horizontal extraordinaire!!! … mais je n’ai pas encore réussi à trouver sa vidéo!

  4. Terrible et fascinant à la fois, parce que tu te poses plein de questions. Comme le dit Ruth, pourquoi pas un mannequin? Je ne comprends pas que cela ne lui ait pas effleuré l’esprit.

    Et l’attitude des gens autour. Personne ne semble remettre en cause la réussite de l’expérience. Probablement dû à la confiance aveugle qu’inspirait le progrès à l’époque.

  5. c’est aussi ce que je me suis dit.
    Effectivement cette histoire est émouvante et dramatique. Le mec qui croit en son invention jusqu’à y laisser sa vie…
    Une tragédie moderne.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *